Indignez-vous!

12 Jan

Lundi dernier (3/01) en regardant le grand journal, je suis tombée sur ce Monsieur, Stéphane Hessel.

J’avais déjà entendu parler de son livre mais je dois avouer que j’en avais pas grand chose à faire.

J’ai écouté d’une oreille distraite pendant les 5 premières secondes puis j’ai été absorbée par le discours de ce jeune homme de 93 ans.

J’ai craqué et j’ai acheté cette petite brochure d’une vingtaine de page (3€).

https://i2.wp.com/farm5.static.flickr.com/4081/5450109637_67da2c00d3_m.jpg

4 de couv :
 » 93 ans.La fin n’est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance !  » Quelle chance de pouvoir nous nourrir de l’expérience de ce grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l’homme de 1948, élevé à la dignité d’Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d’honneur !
Pour Stéphane Hessel, le  » motif de base de la Résistance, c’était l’indignation. »
Certes, les raisons de s’indigner dans le monde complexe d’aujourd’hui peuvent paraître moins nettes qu’au temps du nazisme. Mais  » cherchez et vous trouverez  » : l’écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l’état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au « toujours plus », à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu’aux acquis bradés de la Résistance – retraites, Sécurité sociale… Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : Attac, Amnesty, la Fédération internationale des Droits de l’homme… en sont la démonstration.
Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu’il appelle à une  » insurrection pacifique « .
Sylvie Crossman.

J’ai retenue 3 phrases :

– « Créer, c’est résister

Résister, c’est créer »

– « La pire des attitudes est l’indifférence »

– « Regardez autour de vous, vous y trouverez les thèmes qui justifient votre indignation[…]. Vous trouverez des situations concrètes qui vous amènent à donner cours à une action citoyenne forte. Cherchez et vous trouverez ».

Dans ses déclarations aux médias je retiens :

 » c’est à nous, citoyens, de faire pression ».

ainsi que cette réponse à Jean-Michel Apathie dans le grand journal :

Je suis désolée pour le son merdique (pebkac 😳 )

 

Actuellement le livre en est à 600 000 exemplaires vendus et à sa 10e réédition.

Malgré quelques ruptures de stock il est toujours en vente au prix de 3€.

 

Et vous, qu’est ce qui vous indigne (ou vous énerve) ? 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :