Archive | novembre, 2010

monopoly : social media edition

24 Nov

Cette version non officielle du célèbre jeu des frères Parker à l’air vraiment sympa et drôle.

 

Dans cette édition, la case prison  est remplacée par : » MySpace cellule de détention »,  et évidemment le policier est remplacé par la Cyperpolice qui indique aux joueurs :  » Vous avez été back-traced par le cyberpolice. Allez à Myspace.  Allez directement à Myspace. Ne passez pas la case Wi-Fi. Ne touchez pas 200 $. « 

 

J’en veux un 😥

 

 

MADWOLF à la rescousse : le plateau de jeu et les cartes Mashable et Technocrati sont à télécharger ici, pour le reste il faut utiliser les éléments standard.

Publicités

adidas + facebook = des baskets

24 Nov

Ami geek (ou pas geek) je te présente mes excuses.

Dans mon empressement à te faire part de ma découverte des Adidas Twitter Superstars, je n’ai pas continué mes recherches. 😳

 

Gerry McKay à aussi pensé à toi, fan de facebook.

Je te propose donc de découvrir les ADIDAS FACEBOOK SUPERSTARS.

 

 

Comme pour la version twitter, ce n’est qu’un concept, donc pas de pleurnichage

adidas + twitter = des baskets

23 Nov

Ami geek, tu es fan de twitter et tu aimes les adidas, l’artiste Gerry Mckay a pensé à toi.

Il a conçu une paire de basket du nom d’Adidas Twitter Superstars reprenant le code couleur du site ainsi que son le logo en forme d’oiseau.

 

 

Cependant, pas la peine de faire chauffer ta carte bleue ni de te rouler par terre en pleurant et en hurlant « JE LES VEUX » ce n’est (pour l’instant) qu’un concept.

 

Bradouchka

23 Nov

Bien que publiée en 2008, cette vidéo est toujours d’actualité en 2010.

Ce seino-marin (salut voisin) a du talent et une vraie plume.

C’est une parodie simple et efficace.

C’est jouissif

20 Nov

Pas la peine de me regarder avec des yeux tout ronds ou de t’empresser de lire, y a pas de sexe dans cet article.

Oui je sais, le titre est trompeur et tu es déçu mais tu t’en remettras.

Depuis deux jours je ne me pas m’empêcher de rire. Un rire moqueur plein de satisfaction : Nous avions raison.

Depuis des mois, nous répétons qu’Hadopi ne résoudra pas les erreurs des grosses multinationales pompes à fric, leur insistance et leur copinage avec les hautes sphères n’ont servi à rien.

Nous avions raison et les chiffres le prouvent :

baisse de 13,7% du marché de la musique enregistrée en France au 3e trimestre 2010 et ralentissement de la hausse du marché numérique.

Ils ont méprisé Internet avec leurs offres légales plus que limitées puis les internautes en faisant d’eux des délinquants.

Nous les avions prévenu des risques mais leur aveuglement les a incité à persister dans leurs erreurs.

Ils sont les UNIQUES responsables de la crise de leur secteur.

J’étais dans la catégorie d’internautes qui continuaient à acheter des disques. Oui j’utilise le passé car j’ai autant de mépris pour ceux qui ont pleurniché pour avoir Hadopi qu’ils en ont pour moi. Je refuse de payer pour des mecs qui se tournent les pouces en attendant que les internautes dénichent les talents.

C’est cadeau : Rihanna et Katy Perry

18 Nov

Elles ont bien changées 😈

 

 

Ces papys sont dingues 😆

Adopte un mot

18 Nov

Je vous rassure, j’ai pas sniffé mon chat.

 

Bon on le sait, une langue ça évolue.

De nouveaux mots entrent chaque année dans le dico et d’autres … disparaissent.

 

C’est alors qu’Oxford Dictionnaries, très contrarié par ces disparitions, lance

Save The Words.

 

Ce site est très simple. Une page de mots animés en flash nous interpellent : « hello », « pick me », « save me » … .

Pour connaître la définition d’un mot il suffit de cliquer dessus.

La définition apparaît et vous pouvez directement l’adopter si vous acceptez la seule condition qui est :

« I hereby promise to use this word, in conversation and correspondence, as frequently as possible to the very best of my ability ». ( Je m’engage à utiliser ce mot, dans la conversation et la correspondance, aussi souvent que possible, au meilleur de mes capacités)

 

 

C’est là que l’on reçoit : un Certificat d’Adoption tamponné de l’Oxford University Press :

Il est certifié que

« votre nom »

le…jour de… de l’année… ,

a adopté le mot

« votre mot »

et promet solennellement d’utiliser ce mot aussi souvent que possible à partir de ce jour dans la conversation et la correspondance.

Je trouve cette idée géniale et peut-être qu’un site « adopte un mot » verra le jour prochainement pour faire revivre des mots de français oubliés.